Le Dossier Vert #25 – Samedi 11 Juillet, 2009

Traduit de http://iran.whyweprotest.net/news-current-events/11966-green-brief-25-july-11-a.html

"Mon nom est NiteOwl AKA Josh Shahryar – twitter.com/iran_translator sur twitter, et je me suis immergé dans les tweets d’Iran pendant plusieurs heures. J’ai essayé d’être extrêmement prudent dans mon choix de sources. Ce que j’ai compilé ci-dessous est ce que je peux confirmer à travers mes sources fiables. Souvenez-vous, ceci est tout à partir de tweets. (Mes écrits sont publiés sous la licence "Creative Commons"(CC). Donc utilisez-les librement et publiez les où vous le voulez)."

Voici les évènements que je peux confirmer pour le Samedi, 11 Juillet en Iran.

Manifestations / affrontements

1. Des rapports différés viennent d’émerger, confirmant des manifestations tout autour du pays le 9 juillet. Nous avons aussi la confirmation d’arrestations massives le 9 juillet. Les médias confirment aussi maintenant les coupures de courant pendant le discours d’Ahmadinejad (ce qui était confirmé sur Twitter il y a trois jours).

2. Les manifestations chaque semaine et la présence importante des Basijis ont eu un impact négatif sur les bazars iraniens. Ils ont de plus en plus de difficultés à rester ouverts. En conséquence, le commerce est lentement en train de s’arrêter. On nous indique que l’opposition est en train de d’organiser plus de grèves et manifestations. Aujourd’hui, environ 150 manifestants ont lancé des œufs sur l’Embrassade d’Allemagne à Téhéran pour protester contre la mort d’une Egyptienne en Allemagne aux mains d’un extrême-droitiste.

3. Les gens à Téhéran continuent de klaxonner quand ils voient des Basijis, et de chanter des slogans anti-gouvernementaux alors qu’ils s’éloignaient rapidement. Beaucoup de gens conduisent avec leurs phares allumés. Des rapports nous indiquent que beaucoup de Basijis sont en train de démissionner et sont remplacés par des nouveaux recrues, beaucoup d’entre eux ayant moins de 18 ans. Les personnes qui voyagent vers l’Iran sont ciblées alors qu’elles arrivent à l’aéroport et sont forcées de dévoiler leurs comptes de Twitter et Facebook pour que le gouvernement puisse surveiller leur activité en ligne.

Opposition

4. Dans une lettre au dirigeant de la Justice, Mahdi Karoubi, un des candidats à l’élection présidentielle et une force clé derrière les manifestations, a demandé la relâche immédiate de tous les prisonniers politiques et les manifestants arrêtés. Dans une lettre adressée à l’Ayatollah Shahrodi, Karoubi a déclaré: "Le peuple croyait en le système, cependant le système a été détourné par certains". Il a accusé les autorités de Téhéran d’éradiquer systématiquement l’opposition. Il a averti le gouvernement de "conséquences inimaginables" si la situation courante persistait.

5. L’Ayatollah Montazeri a publié une Fatwa qui est très en support des manifestants et de leur cause. Dans la Fatwa, Montazeri a "condamné la violence contre les manifestants comme étant non-islamique". Il a implorer le gouvernement de ne pas jouer avec le nom du Chiisme et de l’Islam avec leurs actions. Il a fait entendre que la direction de Khamenei est contre l’Islam, la raison humaine et les intérêts nationaux, et qu’il est clairement dans l’erreur. On rapporte que l’Ayatollah Ustati, l’Imam de la prière du vendredi de Qom, a démissionné et appelé à la grève, mais cela n’a pas pu être confirme.

6. Dans une lettre ouverte publiée par les médias, la branche féminine du Front de Participation de Moussavi ont dit que les mères Iraniennes attendaient la relâche de leur proches avec les larmes aux yeux et mal au cœur. Elles ont demandé au gouvernement de relâcher immédiatement tous les prisonniers et d’arrêter les gens qui utilisent des moyens pacifiques pour exprimer leur mécontentement.

Gouvernement/International

7. Le ministre des affaires étrangères Iranien, Manuchehr Motaki, a déclaré que l’Iran veut bien négocier des problèmes avec l’occident, mais a dit que le gouvernement allait présenter une liste de problèmes a discuter, au lieu de seulement une. Cela arrive a un moment ou l’UE a suspendu tous visas pour les diplomates iraniens qui voudraient entrer l’UE.

8. Le porte parole de la faction du Parlement "le chemin de l’Imam" a déclaré que la légitimité du gouvernement était "douteuse" après ce qui a transpiré après les élections. Des rapports de Téhéran indiquent que beaucoup des membres de cette faction considèrent ne pas participer dans le "vote de confiance" qui aura lieu au parlement bientôt (le Président sélectionne son cabinet et un vote de confiance suit). Le porte-parole a ajouté que "Quand un membre du cabinet refuse de répondre au public, il ne doit pas s’attendre a recevoir un vote de confiance"

9. Le chef de la Police de Téhéran a déclaré état d’urgence dans certains quartiers de Téhéran. Le gouvernement iranien a destitué le chef de la sécurité de la province Zanjan, après que des rumeurs aient surfacé selon lesquelles il serait sympathique au mouvement réformiste. Un certain nombre de citoyens proéminents de Tabriz ont écrit une lettre a Khamenei qui déclare que "le peuple n’est pas satisfait des élections et qu’ils continueront a faire entendre leur opposition au gouvernement d’Ahmadinejad".

10. Un des bureaux de Moussavi, situé dans le Palace Présidentiel, a été évacué par ordre du gouvernement. Moussavi a utilisé ces bureaux pendant les dernières 20 années après avoir quitté le poste de Premier Ministre. Ils n’étaient PAS ses quartiers généraux de campagne électorale. Pendant ce temps, le gouvernement est en train de renforcer sa campagne médiatique de discréditation du rôle de Moussavi dans le passé de l’Iran. Cela alors qu’un nombre important de religieux Iraniens de Qom ont menacé de quitter l’Iran pour Najaf en Irak (Najaf est le site le plus saint du Shiisme, et Qom est le centre d’enseignement du shiisme). Ils ont demandé que le gouvernement arrête de les pousser a donner leur support.

Arrestations / Remises en liberté / Victimes

11. Des rapports venant de la prison Evine indiquent qu’au moins un prisonnier est mort sous les tortures extrêmes. Le prisonniers est le fils d’un membre des Mères en Deuil et on dit que son nom était Sohrab A’rabi [note: des informations nouvelles disent qu’il est mort pendant une manifestation et pas en prison]. On a confirmé des témoignages d’actes de torture auparavant, mais des détails plus récents révèlent des formes plus extrêmes comme:

• Ligoter et battre les prisonniers avec des bâtons

• Forcer les prisonniers de se coucher sur leur coté blessé, sur du bitume brulant

• Verser de l’eau brulante sur les tètes des prisonniers

12. On a de plus en plus de rapports que des cellules de 3mx3m sont remplies d’une douzaine de prisonniers chacune. D’autres informations disent que la prison est si bondée que les prisonniers sont détenus dans des cellules qui sont a moitié démolies. Les prisonniers sont interrogés sans arrêt pendant plus de 12 heures. Les prisonniers blesses ne reçoivent aucune attention médicale, et beaucoup seraient en conditions très mauvaises. Nous n’avons pas de confirmation du nombre de prisonniers qui ont été arrêtés mais pas encore transférés. Il y a eu beaucoup d’arrestations confirmées aujourd’hui, y compris: Abbas Mirza Abutalebi (un homme politique réformiste), Majid Saidi et Towheed Begi (photojournalistes), Kaveh Muzaffari (un journaliste qui a déjà été détenu et relâché), Shamsuddin Esaie (un assistant principal de Moussavi), et Hengameh Shaheedi (un membre clé du parti Etemade Melli ).

14. Sur une note positive, les tribunaux Iraniens on reporté la date de procès pour sept Bahaïs détenus à Téhéran. Ils sont poursuivis à cause de leurs croyances religieuses sous les lois religieuses strictes d’Iran. On dit aussi que Kambiz Noroozi, un journaliste qui a été arrêté hier, a été relâché. Les familles de plusieurs détenus ont imploré directement des religieux d’influence à Qom de les aider a obtenir la remise en liberté de leurs proches.

Medias

15. Dans une manœuvre inattendue, INSA, une des agences de presses officielles d’Iran, a déclaré que les troubles récents dans la province autonome Chinoise de Xinjiang avait été provoquée par l’intervention des USA dans les affaires Chinoises. L’INSA a déclaré que la Chine a fait ce qu’elle pouvait pour calmer une révolte alimentée par des interventions de l’étranger.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :